Conduite accompagnée ou permis normal : que choisir ?

par | Août 7, 2022 | Assurance, Conduite Accompagnée | 0 commentaires

Le moment où vous obtenez votre permis de conduire est un moment inoubliable pour tout le monde. Il marque le début de l’âge adulte, et l’accession à la liberté. Dans les auto-écoles, beaucoup d’élèves s’entraînent quotidiennement pour atteindre le sésame tant convoité. Cependant, selon la manière dont vous apprenez à conduire, vos chances de réussite seront plus ou moins élevées, tant pour l’épreuve théorique que pour l’épreuve pratique. Il est bon de ne pas baser nos décisions uniquement sur les chiffres. Le taux de réussite n’est pas le même pour ceux qui ont choisi de suivre un programme d’accompagnement à la conduite ou qui sont passés par une formation traditionnelle. Alors, quel est le meilleur choix entre ces deux options ?

Pourquoi opter pour la conduite accompagnée ?

L’apprentissage de la conduite accompagnée (AAC) est une méthode éprouvée d’apprentissage de la conduite qui présente de nombreux avantages. Vous pouvez commencer le processus dès 15 ans, après avoir suivi le code de la route. Vous recevrez un enseignement avec votre moniteur. Vous pourrez également être formé par la personne qui vous accompagne de votre choix (à condition qu’elle soit conductrice depuis au moins cinq ans). Cela vous permettra de conduire en dehors de l’auto-école et d’accroître votre confiance et votre maîtrise.

La conduite accompagnée vous donne également la possibilité de passer l’examen du permis B avant l’âge de 18 ans (17 ans et demi), à condition que vous ayez parcouru les 3000 km requis à la suite de vos leçons de conduite dans un délai d’un an au minimum. Des examens qui sont pratiques, ce qui signifie que vous avez plus de chances de réussir selon les statistiques, allant de 15 à 20 % de plus pour un débutant qui choisit de commencer tôt l’apprentissage de la conduite. En outre, ce cours est moins cher que l’apprentissage traditionnel.

Lire :  Conduite accompagnée et accompagnateur : quelques astuces

Qu’en est-il de la conduite sous surveillance ?

Peu connue du grand public, mais tout aussi efficace que la conduite accompagnée, la supervision est un enseignement similaire à la conduite avec chauffeur. Elle présente de nombreux avantages (expérience acquise en dehors de l’auto-école, taux de réussite plus élevé, permis moins cher) mais elle n’est valable que pour les adultes (plus de 18 ans). Vous n’êtes pas obligé de parcourir un certain nombre de kilomètres avant de passer l’examen. Vous pouvez passer l’examen dès que vous êtes sûr de vous.

Peu importe que vous soyez un apprenant non supervisé ou un apprenant par apprentissage. Vous pourrez bénéficier de la réduction des points pendant votre période probatoire une fois que vous aurez passé l’examen pratique. Cette période est réduite d’un an lorsque vous suivez cet apprentissage, et est de 2 ans au lieu de 3 dans la voie classique. Vous bénéficiez également de tarifs plus avantageux pour votre assurance automobile. En outre, comme pour tous les jeunes conducteurs, vous serez soumis à des règles spécifiques, notamment les limitations de vitesse, un taux d’alcoolémie plus faible, la suspension de la récupération des points automatiquement en cas d’infraction entraînant le retrait de trois points ou plus.

Pourquoi choisir le permis standard ?

Le processus d’obtention d’un permis de conduire par la voie traditionnelle est l’option la plus courante en France. Aujourd’hui, une majorité de candidats au permis de conduire ont suivi ce parcours après avoir passé l’épreuve de la loi. La raison en est simple. C’est le moyen le plus rapide d’obtenir un permis de conduire. En réalité, tout ce que vous devez faire, c’est suivre votre formation à la conduite, c’est-à-dire au moins 20 heures de conduite dont au moins 15 heures de conduite en situation réaliste. Lorsque ces heures de conduite auront été effectuées et que votre formation pratique aura été approuvée par votre instructeur, vous serez immédiatement qualifié pour passer l’examen de conduite. C’est une excellente option pour ceux qui sont pressés.

Lire :  La conduite accompagnée : Peut-on la pratiquer aussi sur nos bateaux ?

La méthode traditionnelle de formation n’est pas la seule voie à suivre. En réalité, il n’est pas envisageable pour tous les conducteurs novices d’apprendre en dehors de l’auto-école et/ou de parcourir les 3 000 miles avec une personne qui les accompagne. De plus, certains conducteurs ne sont pas tenus, par manque de confiance, dans la majorité des cas, d’acquérir une plus grande expertise de conduite pour pouvoir passer l’examen avec succès. À cet égard, cette formation initiale est préférable.

La demande de permis et le permis temporaire

Quelle que soit la méthode d’apprentissage comme la conduite accompagnée ou le permis normal, les démarches à suivre sont les mêmes pour obtenir votre permis. Vous devez remplir la demande sur le site de l’ANTS (attention, la démarche sera différente si vous l’avez obtenu en tant que candidat indépendant). Dans six à huit semaines, le délai variant selon les préfectures, vous recevrez votre permis.

Alors, comment choisir entre la conduite accompagnée et le permis ordinaire ?

Il n’y a pas de solution unique à cette question. Parce qu’il y a beaucoup de différences entre le permis de conduire ordinaire et le permis de conduire accompagné, il n’y a pas de distinctions fondamentalement importantes. Tout dépend de votre situation et de vos préférences personnelles. Si vous avez moins de 18 ans et que vous êtes capable de conduire un certain nombre de milliers de kilomètres avant d’atteindre l’âge de la majorité, alors les cours de conduite anticipée sont conçus pour vous. Si vous avez plus de 18 ans et êtes confiant dans vos capacités à obtenir votre permis rapidement, la formation traditionnelle est faite pour vous.

Notez cet post

Articles en relation :

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer