La conduite accompagnée : Peut-on la pratiquer aussi sur nos bateaux ?

par | Juin 12, 2022 | Actualités, Conduite Accompagnée | 0 commentaires

C’est devenu un moyen populaire d’apprendre à conduire. Cependant, il est également possible de pratiquer la conduite accompagnée sur des bateaux. Toutefois, le délai et les restrictions sont beaucoup plus stricts. Plus d’informations et de conseils sur la façon de le pratiquer

C’est un excellent moyen d’apprendre à conduire un bateau. Vous pouvez également commencer à vous former pour obtenir un permis de bateau côtier ou de bateau de navigation intérieure. Toutefois, la conduite accompagnée nécessite quelques formalités ainsi que des conseils de bon sens.

Quelles sont les exigences administratives pour pouvoir et savoir conduire un bateau à moteur avec un accompagnateur.

La personne qui est accompagnée doit être âgée d’au moins 16 ans.

Vous devez d’abord faire une déclaration de conduite accompagnée (Cerfa ndeg14675*01) auprès d’une Délégation Mer et Littoral en zone côtière ou auprès des services chargés des permis de plaisance en eaux intérieures. Ces services sont accessibles via le site internet du ministère de la mer.

Cette déclaration n’est pas renouvelable, elle est valable un an et n’est donc pas négociable. Vous devez en faire une pour chaque personne accompagnée. Il est important de noter qu’elle n’est pas liée à un bateau particulier. Vous pouvez conduire accompagné sur des bateaux loués ou prêtés à condition que votre contrat de location le permette.

Pour prouver le contrôle en mer, le skipper devra apporter une copie de cette déclaration à bord. Il est important de vérifier que votre police d’assurance vous permet de donner la barre à la personne “accompagnée” si vous êtes propriétaire de votre bateau.

Lire :  Conduite Accompagnée : Les avantages d'un examen de conduite réussi

Quelles sont les meilleures pratiques en matière de conduite accompagnée sur un bateau ?

Il est bon de pratiquer certains aspects clés de la conduite d’un bateau pour les débutants afin qu’ils se sentent plus à l’aise à la barre.

  • Gardez la barre droite, surtout à faible vitesse. Une fois que vous êtes capable d’effectuer quelques virages, vous pouvez continuer sur une trajectoire rectiligne.
  • Vous ne devez pas donner de “coups secs” au moteur, ce qui pourrait être dangereux pour les autres passagers.
  • Vous devez être capable d’empêcher le bateau d’avancer.

Le guide peut demander au participant de faire quelques exercices pour améliorer la conduite du bateau et minimiser les risques.

Le skipper doit garder un œil sur la route du bateau pour anticiper les dangers qui peuvent survenir. Cela inclut le passage des balises, des objets immergés et des engins de pêche. Le skipper doit être proche du barreur afin que celui-ci puisse voir clairement l’eau.

Si le guide souhaite instruire le participant dans des manœuvres telles que l’accostage ou la prise de coffre, il doit être proche des commandes pour pouvoir intervenir rapidement sur l’accélérateur ou la barre. Il est bon de choisir des endroits peu fréquentés et peu de bateaux amarrés pour ces exercices.

Notez cet post

Articles en relation :

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer