Souscrire une assurance auto pour jeune conducteur

par | Avr 16, 2022 | Actualités, Assurance | 0 commentaires

Souscrire une assurance auto “jeune conducteur

Les assureurs sont plus enclins à accepter les conducteurs qui viennent d’obtenir leur permis. Ils devront payer une prime importante au cours de leur première année de conduite. Comment souscrire une assurance auto ” jeune conducteur ” ?

Qu’est-ce qu’un jeune conducteur ?

L’article A121-1-1 du Code des assurances définit la notion de ” jeune conducteur “. Il peut s’agir :

  • Un conducteur qui est titulaire de son permis de conduire depuis moins de trois ans.
  • Ou un conducteur titulaire d’un permis de conduire plus ancien qui ne peut pas justifier d’une assurance automobile effective dans les trois années précédant le contrat.

Les jeunes conducteurs peuvent également être des conducteurs expérimentés qui n’ont pas possédé ou utilisé de voiture depuis plusieurs années.

Dans les deux cas, la compagnie d’assurance est fondée à imposer une surprime pour couvrir ce conducteur et donc à facturer plus cher que les autres conducteurs.

Pourquoi ne pas souscrire une assurance auto ” jeune conducteur ” ?

Les assureurs justifient un traitement différent des jeunes conducteurs car ils présentent un niveau de risque moyen plus élevé. Selon la sécurité routière, plus d’un accident mortel est rapporté pour les conducteurs ayant obtenu leur permis de conduire au cours des deux dernières années (source : matmut.fr). Ils sont également plus susceptibles d’être impliqués dans d’autres accidents corporels (deux sur cinq).

Le même raisonnement s’applique à un conducteur expérimenté qui n’a pas conduit depuis plusieurs années. En effet, l’assureur considérera qu’il a perdu sa capacité à conduire et pourrait présenter un risque équivalent à celui d’un jeune conducteur qui vient d’obtenir son permis.

Lire :  5 innovations pour la sécurité routière

Le permis probatoire pour les jeunes conducteurs

Le système du permis probatoire est également utilisé par la plupart des jeunes conducteurs. Le titulaire du permis reçoit 6 points pour sa première année de conduite. Pour atteindre progressivement le plafond de 12 points, le titulaire ne doit pas enfreindre le Code de la route.

  • 2 points par an pour l’apprentissage traditionnel ou l’apprentissage supervisé (soit un permis probatoire pendant 3 ans ).
  • 3 points par an pour la conduite accompagnée (c’est-à-dire un permis probatoire) pendant 2 ans .

Quelle est la prime pour les jeunes conducteurs ?

Les assureurs ont la possibilité d’appliquer une surprime aux jeunes conducteurs, mais ce n’est pas une obligation légale. Il est possible de comparer plusieurs contrats pour trouver le plus avantageux.

L’article A121-1-1 du Code des assurances limite le montant de la prime qu’un jeune conducteur devra payer pour une formation classique en vue de l’obtention du permis de conduire. Il peut s’élever jusqu’à :

  • 100 % de la prime de référence la première année (soit un doublement) ;
  • 50 % de la prime de référence la deuxième année ;
  • 25 % de la prime de référence de la troisième année.

S’il n’y a pas d’accident responsable, la surprime sera définitivement supprimée après la troisième année.

La surprime d’assurance ne comprend pas le système de bonus-malus. Elle s’applique également aux jeunes conducteurs comme à tous les assurés. Un jeune conducteur peut cumuler une surcharge ou un malus en cas d’accident responsable et payer une prime très élevée.

L’assurance auto pour les “jeunes conducteurs” et la conduite accompagnée

La conduite accompagnée (ou ” apprentissage anticipé de la conduite “) permet aux adolescents de commencer leur formation dès 16 ans. Ils peuvent ainsi acquérir leurs premiers réflexes derrière le volant d’un parent.

Cette formule offre de nombreux avantages, dont la possibilité de faire des économies sur les futurs contrats d’assurance auto “jeune conducteur”. La surprime pour un jeune conducteur ayant suivi une formation à la conduite accompagnée n’est que de :

  • 50 % de la prime de référence la première année, au lieu de 100 %.
  • 25 % de la prime de référence de la deuxième année au lieu de 50
  • 12,5 % de la prime de référence de la troisième année au lieu de 25 %.
Lire :  Comparateur d’assurance auto : découvrez pourquoi les assurances automobiles sont si chères

Cela s’explique par le fait que ce profil de jeunes conducteurs a plus d’expérience, ce qui le rend moins risqué pour un assureur.

Comment assurer un jeune conducteur au meilleur prix ?

Un nouveau conducteur n’a pas forcément son propre véhicule et n’en a pas forcément besoin. Il peut être amusant de le déclarer comme conducteur secondaire sur un autre véhicule, généralement celui de ses parents. Cela lui donnera une certaine ancienneté auprès de la compagnie d’assurance. La prime supplémentaire sera moins élevée s’il achète son propre véhicule. En l’absence d’accident avec le véhicule familial, il commencera immédiatement à recevoir un bonus de 5 % par an. Si cela n’est pas possible, le jeune conducteur peut souscrire un contrat à son nom et payer la prime. Il peut, par exemple, choisir de ne pas payer trop cher.

  • Au lieu d’acheter un modèle neuf, il peut choisir une voiture d’occasion et/ou un véhicule de faible valeur.
  • Vous pouvez choisir le bon niveau de couverture. Toutefois, vous devriez vous limiter à une assurance “responsabilité civile”. Cela signifie que l’assuré n’est responsable que des dommages causés par des tiers et non de sa propre indemnisation.
  • Comparez les assureurs en ligne pour trouver la meilleure offre avec la prime la plus basse.
Notez cet post

Articles en relation :

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer